La réserve naturelle de la plaine de la Behotte dite Réserve naturelle ''Yves Duteil''

En 1995, un chanteur qui aime l’environnement et qui le protège dans le village dont il était le Maire en France, Yves Duteil, s’est pris d’amitié pour une réserve naturelle qui ne faisait à l’époque que quelques ares. Sa guitare sous le bras, il est devenu le parrain de la réserve naturelle de la plaine de la Behotte, concrétisant son attachement par la plantation d’une haie avec les enfants d’une école rochefortoise.

Ce fut le début d’une grande aventure qui créera et agrandira année après année le site situé entre Rochefort et Eprave le long du ruisseau de Behotte, de telle manière qu’il compte aujourd’hui près de 30 hectares.

Des pelouses schisteuses au fond de Famenne, des prairies humides aux larges haies, ce sont tous les milieux famennois typiques qui sont passés en revue dans cette réserve naturelle. La flore bien diversifiée engendre une richesse faunistique remarquable. Le triton crêté n’est pas bien loin de la recoloniser, la pie grièche écorcheur y niche chaque année avec succès, les rossignols enchantent les oreilles des promeneurs. Et au petit matin, dans la brume qui s’élève doucement du fond de la vallée, il n’est pas rare d’apercevoir chevreuils ou renards.


Les agriculteurs locaux sont habitués à gérer les milieux famennois. C’est pourquoi il a été fait appel à leur expertise pour gérer la réserve naturelle. De fauchage à pâturage tardif, tout un arsenal de mesures est mis en œuvre pour préserver et améliorer la biodiversité locale au plus grand bénéfice de tous.

Après près de 20 années de travail, les résultats se font sentir. Les prairies mises en réserve naturelle sont chaque année plus diversifiées et plus fleuries, la faune et la flore s’épanouissent de plus en plus abondamment.

Yves Duteil qui ne nous a pas oubliés, nous envoie de temps à autre quelques encouragements à poursuivre l’œuvre entamée. En quelques mots, il souligne l’importance de l’engagement des protecteurs de la nature :

« Les zones humides ont la poésie des choses utiles mais non rentables. Notre monde les oublie, mais vous faites auprès du monde un travail de poètes et de gestionnaires de l’avenir. Merci de préserver cette parcelle qui nous relie à demain par des voies plus subtiles que l’intérêt immédiat. »

Si vous souhaitez des renseignements complémentaires ou une visite du site, merci de contacter le conservateur Quentin Smits : quentin.smits(at)spw.wallonie.be

Pie-grièche écorcheur - Photo de J-M Winants
Pie-grièche écorcheur - Photo de R. Dumoulin

La pie-grièche écorcheur, Lanius Collurio oiseau symbole de la réserve naturelle de la plaine de Behotte (yves Duteil)

 

Répartition:

La pie-grièche écorcheur est répandue en Lorraine et en Fagne Famenne, ainsi qu’en Ardenne centrale et orientale. Des zones parfois vastes y demeurent cependant inoccupées alors que de fortes concentrations de territoires, généralement stables d’une année à l’autre, sont observées dans les secteurs plus favorables. La présence est plus diffuse en Ardenne septentrionale et dans les Hautes Fagnes, ainsi qu’en Thiérache et en Basse Semois. La bordure méridionale du Condroz semble constituer une frontière à l’échelle régionale. Toutefois, quelques sites favorables sont occupés dans cette région, surtout par débordement des populations de la Fagne vers l’Entre Sambre et Meuse, de la Famenne vers les régions de Sprimont, de Comblain au Pont et vers le pays de Herve mais aussi, de façon plus isolée, dans le centre du Condroz. La présence de l’espèce est exceptionnelle en Région limoneuse.

 

Effectif:

L’espèce répartit ses quelques 3700 cantons principalement en Ardenne (environ 1600 cantons), en Lorraine (950), en Famenne (770) et en Fagne (280). La dépression famennoise est densément peuplée surtout dans sa partie occidentale, avec des concentrations locales de 12 à 15 cantons par km2.

Pie-grièche écorcheur - Photo de R. Dumoulin

Habitat:

Les territoires ont une superficie de 1 à 3 hectares en général. Ils sont localisés au sein de complexes hétérogènes de milieux semi ouverts à vocation herbagère, souvent dédiés à l’élevage bovin et maintenus par des techniques agricoles extensives. Ces milieux sont parsemés d’un réseau d’éléments ligneux favorables à l’établissement des nids (épineux, jeunes résineux, ronciers) et compatibles avec les stratégies de chasse à l’affût. La plupart des proies (insectes ou petits vertébrés) sont capturées au sol à partir de postes d’observation de nature diverse situés à 1-4 mètres de hauteur. Outre la présence indispensable de ce réseau de perchoirs adéquats, la technique de chasse exige l’imbrication intime de végétations hautes et rases, permettant de maintenir une bonne densité de proies tout en assurant leur détection et leur capture. Le caractère bocager et relativement extensif des milieux agricoles de Famenne est apprécié à cet égard.

 

La pie grièche a l’habitude d’empaler ses proies sur des épines de la végétation arbustive. Cette réserve d’aliments s’appelle un lardoir.

 

Evolution:

Alors qu’elle occupait l’ensemble de la Wallonie au 19ème siècle, la pie-grièche écorcheur a connu un déclin généralisé à partir du début du 20ème siècle. Le redressement des populations wallonnes s’est intensifié dans les années 1980-1990.Tombée au plus bas fin des années 1970 (320-450 couples en Wallonie), la population était de 1890-2210 couples en 1997. Depuis lors, malgré des fluctuations locales, une relative stabilité est constatée en région wallonne.

Natagora Famenne

BNVS - Ostbelgien BNVS - Ostbelgien Natagora - Ardenne orientale Natagora - Ardenne centrale Natagora - Brabant wallon Natagora - Bruxelles Natagora - Centre-Ouest Hainaut Natagora - Entre Sambre et terrils Natagora - Entre-Meuse-et-Lesse Natagora - Entre-Sambre-et-Meuse Natagora - Famenne Natagora - Haute Sambre Natagora - Hesbaye médiane Natagora - Hesbaye Ouest Natagora - Lesse et Houille Natagora - Liège et Basse-Meuse Natagora - Lorraine Natagora - Ourthe-Amblève Natagora - Pays de Herve Natagora - Semois ardennaise Natagora - Marquisat de Franchimont Natagora - Haute Senne Natagora - Vesdre et Ourthe Natagora - Condroz Mosan Natagora - Coeur de Wallonie Natagora - Dendre-Collines
Natagora Lorraine BNVS - Ostbelgien Natagora Ardenne orientale Natagora Lesse et Houille Natagora Hesbaye mediane Natagora Hesbaye Ouest Natagora Entre Sambre et terrils Natagora Brabant wallon Natagora Bruxelles Natagora Seneffe - Braine-le-Compte Centre-Ouest Hainaut Natagora Haute Sambre Natagora Entre-Sambre-et-Meuse Natagora Vesdre & Ourthe BNVS - Ostbelgien Natagora Pays de Herve Natagora Marquisat de Franchimont Natagora Entre-Meuse-et-Lesse Natagora Famenne Natagora Ardenne centrale Natagora Semois ardennaise
Communes de la régionale :

Beauraing, Houyet, Marche-en-Famenne, Nassogne, Rochefort, Tellin, Wellin

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !