Réserve naturelle du Biran

Cette réserve naturelle d’une superficie d’environ 4 hectares a été créée en 1998. Elle est située en bordure de la plaine de Focant entre le village de Wanlin (Houyet) et celui de Focant (Beauraing).

Elle occupe les fonds humides et les coteaux bordant le Biran, rivière drainant la plaine entre Wanlin et Beauraing. Elle était peuplée de boisements d’espèces telles que peupliers, douglas et épicéas. Ces bois ont été exploités de manière à rendre le site plus attractif pour la biodiversité qui peut s’y développer maintenant à loisir. En effet, la réserve naturelle est située dans une zone caractérisée par l’existence de nombreux sites d’un grand intérêt biologique. Malheureusement, la pression de l’agriculture et de l’industrie d’extraction est forte dans son environnement. 

Des actions de gestion, notamment le creusement de mares a déjà permis la réapparition de tritons et notamment le triton crêté (Triturus cristatus) ce qui est déjà un résultat remarquable.

La gestion menée permet à ce site de jouer un rôle de refuge très important pour diverses espèces animales des milieux humides ou aquatiques dont les amphibiens comme signalé ci-dessus. Nous ne désespérons pas d’y voir apparaître également le crapaud calamite (Bufo calamites) présent dans des sites proches de la réserve naturelle. De nombreuses espèces d’odonates (libellules) profitent de l’aménagement du site.

La faune herpétologique du lieu comporte également la vipère péliade (Vipera berus) extrêmement rare dans nos contrées et symbole de notre réserve naturelle. Malheureusement, la destruction de l’environnement proche de notre site cause des dégâts irrémédiables dans cette population de serpents. Il est à craindre que cela ne provoque la disparition de cette espèce à cet endroit.

La réserve naturelle du ruisseau de Biran est aussi un refuge pour la faune ornithologique. Des observations effectuées lors des migrations ont permis d’apprécier l’importance de ce site à ce niveau.

Si vous souhaitez plus de renseignements sur ce site, vous pouvez contacter le conservateur Marc Paquay : paquaymarc(at)skynet.be

LA VIPERE PELIADE

La vipère péliade (Vipera berus) est le seul serpent venimeux de notre faune. Elle est très rare en Belgique où ses populations sont relictuelles et possèdent une valeur patrimoniale importante. Elle subit un déclin très important et est actuellement menacée d’extinction en Région Wallonne.

1. Description.

La vipère péliade est longue de 50 à 70 cm. Elle a un corps épais qui se rétrécit brutalement au niveau de sa courte queue. Sa tête est triangulaire avec un museau aplati et légèrement arrondi. Son dos est brunâtre ou jaunâtre orné d’un zigzag continu brun foncé ou noir. Son ventre est de couleur crème. Le dessus de la tête est souvent marqué d’un dessin en forme de V. La pupille est verticale. A la naissance, elle mesure de 14 à 22 cm. Les jeunes ressemblent aux adultes en plus sombre.

2. Ecologie.

La vipère péliade fréquente des milieux très variés, secs, frais ou humides, qui sont peu fréquentés par l’homme et dont la végétation se développe lentement, comme par exemple les prairies en déprise agricole, les friches, les landes, les abords de voies ferrées, les lisières forestières, .... Elle est vivipare. Si elle est active de février à octobre, son accouplement a lieu en avril-mai. La mise-bas a lieu en août-septembre. Cette vipère atteint sa maturité sexuelle vers 3-4 ans et elle a une longévité de 15 ans voire rarement jusque 20 ans. Les jeunes se nourrissent surtout de lézards tandis que les adultes consomment principalement des petits rongeurs.

3. Dangers menaçant cette espèce.

Cette vipère subit un déclin très marqué en Wallonie notamment suite à la fermeture générale des milieux forestiers, à l’intensification des pratiques agricoles, aux densités trop élevées de sangliers ainsi qu’à des densités anormales de faisans relâchés pour la chasse. Elle a fortement régressé au cours des 150 dernières années suite aux reboisements des landes, des pelouses sèches et des friches.

Natagora Famenne

BNVS - Ostbelgien BNVS - Ostbelgien Natagora - Ardenne orientale Natagora - Ardenne centrale Natagora - Brabant wallon Natagora - Bruxelles Natagora - Centre-Ouest Hainaut Natagora - Entre Sambre et terrils Natagora - Entre-Meuse-et-Lesse Natagora - Entre-Sambre-et-Meuse Natagora - Famenne Natagora - Haute Sambre Natagora - Hesbaye médiane Natagora - Hesbaye Ouest Natagora - Lesse et Houille Natagora - Liège et Basse-Meuse Natagora - Lorraine Natagora - Ourthe-Amblève Natagora - Pays de Herve Natagora - Semois ardennaise Natagora - Marquisat de Franchimont Natagora - Haute Senne Natagora - Vesdre et Ourthe Natagora - Condroz Mosan Natagora - Coeur de Wallonie Natagora - Dendre-Collines
Natagora Lorraine BNVS - Ostbelgien Natagora Ardenne orientale Natagora Lesse et Houille Natagora Hesbaye mediane Natagora Hesbaye Ouest Natagora Entre Sambre et terrils Natagora Brabant wallon Natagora Bruxelles Natagora Seneffe - Braine-le-Compte Centre-Ouest Hainaut Natagora Haute Sambre Natagora Entre-Sambre-et-Meuse Natagora Vesdre & Ourthe BNVS - Ostbelgien Natagora Pays de Herve Natagora Marquisat de Franchimont Natagora Entre-Meuse-et-Lesse Natagora Famenne Natagora Ardenne centrale Natagora Semois ardennaise
Communes de la régionale :

Beauraing, Houyet, Marche-en-Famenne, Nassogne, Rochefort, Tellin, Wellin

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !